15 juillet 2014

Le bonhomme rattrapé par le colbac

Ou colback. Ou colbaque. Ou collebaque. Ou n'importe quoi.Parce que oui, les potos (ou poteaux, ou tout ca-tout ca), il est temps de se remuer les miches. La dernière fois qu'on s'est vus remonte à deux mois, et c'est pas bien d'avoir glandé comme un sagouin, alors je reviens vers vous avec une bonne bouteille pour me faire pardonner.Même avec une Coupe du Monde de foot qui truste toute l'actu prendant un mois, même avec un rayonnage littérature footbalistisque dans mon salon (Montherlant himself y figure) et d'idées d'auteurs ou de... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2014

Les pieds dans le tapis

  De temps en temps, le foot ressurgit. Comme tous les quatre ans, dès que Coupe du Monde il y a, une ruée vers le texte de footeux provoque des courants d'air. Et comme d'habitude, il y en a toujours un qui échoit entre mes pognes et dont je peux m'empêcher de vous parler un instant. Autant chez Pierre-Louis Basse et l'histoire du Dynamo Kiev pendant la Guerre ou chez Bernard Chambaz et sa ballade lyrique sur Robert Enke, on avait quelque chose à se mettre sous la dent, autant avec Louis Dumoulin et son appétissante... [Lire la suite]
10 mai 2014

Une infusion

Après une mûre réflexion somme dont je retire une certaine satisfaction, j'ai décidé qu'il était temps de vous parler de Cécile Coulon. Non seulement parce que vous êtes prêts, mais aussi parce que je ne la connaissais pas avant et que je viens d'achever la lecture de Méfiez-vous des enfants sages. Et ben vous savez quoi ? Je vais faire honneur à mes origines crème fraiche et vous affirmer mon avis mitigé. Oui, c'est bien. Mais pas que.La confiance que je place en quelque résumé, quand il s'agit de bouquin, est toute relative, et... [Lire la suite]
05 mai 2014

Le Pays de la peur

Carlos s’aperçoit que son fils est victime de racket. Ne sachant le défendre, il agit avec lâcheté face à une situation qui s’envenime. La faiblesse du père supplante la fragilité du fils. Des décisions sont prises en dehors de tout bons sens. Pourquoi ? Le texte d’Isaac Rosa est fondé sur cette question. Il en pose même plusieurs autres : De qui avons-nous peur ? De quoi ? Quel est la source de ce mal ? Des réflexions sur l’agresseur, les jeunes, l’étranger, la peur du policier, la douleur, les lieux de la... [Lire la suite]
03 mai 2014

Le volant vous expérimente

Comme je suis revenu avec le muguet et que ca n'a aucun rapport, je m'astreins à un redoutable exercice. A propos de cet objectif personnel, il me faut me confier à vous: voilà quelques semaines que j'ai lu Comment élever votre Volkswagen, et force m'a été de constater que, jusqu'alors, mes efforts sont restés vains. Je ne sais pas comment en parler. Odieusement, je vous reconvertis tous en psychologues littéraires. La question de savoir si Comment parler de votre Volkswagen est un texte comme les autres est plus épineuse qu'il n'y... [Lire la suite]
01 mai 2014

Une sucette sur l'horizon

Ca y est, les potos ! En plus du grand retour de Ravhin après quelques années d'absence, j'effectue le mien aussi. Oui, bon, il y a un peu de mauvaise foi dans l'annonce mon trente huitième retour, moins fringant que le trente septième et trente sept fois moins que le premier qui de toute facon n'éclipse pas le vrai de Lafghan, revenu sur Terre après quelques années dans l'espace à rencontrer et interviewer tout un tas de personnages de science-fiction source d'autant de biopics. Ainsi naît la légende du Cosmoravhin. Et maintenant... [Lire la suite]

14 avril 2014

Man

   Pour ce retour aux affaires j'ai eu envie de vous parler d'un livre plus tout récent maintenant mais vu que je suis un libraire extraordinaire, on s'en fout. Puis parler d'un bouquin que l'on a aimé, peu importe qu'il vienne de sortir ou pas. Nah.     Man est le récit d'une vietnamienne qui, part le biais d'un mariage arrangé, a rejoint son mari restaurateur au Québec. Man est un roman d'ambiance empreint de mélancolie, de tendresse, d'apprentissage, de fatalité parfois. Un roman où la beauté du geste est... [Lire la suite]
11 avril 2014

Des nouvelles de Carver

Parler de Raymond Carver et de ses nouvelles, un genre qui en France fait fuir ou presque, n’est-ce pas cultiver l’art du contrepied ? En ces temps de phase finale de coupes européennes de football et d’accalmie (brève) des parutions chez nos partenaires éditeurs, le moment est venu de lire ce monument de la littérature américaine, peut-être celui qui illustra le mieux les dessous, les revers du rêve américain. Mais puisque nous ne faisons pas les choses comme les autres à la confrérie, plutôt que de vous présenter un des huit... [Lire la suite]
06 avril 2014

Calque, je t'aime !

Aujourd'hui, je vous bassine encore. Et promis, je n'essaierais pas de faire court, parce que je ne viens pas avec une daube comme j'ai pu vous en servir par boite de douze en septembre dernier.Aujourd'hui, je vous sers du Nouvel Attila, du Calque, du suisse, de la nouvelle, et une intro un peu foireuse que vous me pardonnerez, j'en suis sûr, pour faire rayonner votre charisme et votre magnanimité. Pour vous resituer le Calque, avec une majuscule puisqu'il ne s'agit pas du papier de la maternelle, c'est Seumas O'Kelly ou Bernard Amy,... [Lire la suite]
30 mars 2014

Le rêveur terrestre

Gloire, longévité et champ' à volonté au Nouvel Attila ! Oui, oui, Nouvel. Distinguons maintenant Le Tripode du Nouvel Attila, les deux gamins d'Attila tout court et qui continuerons à prospérer et à nous livrer les ovnis auxquels nous sommes certainement tous devenus addicts. Ne nous trompons cependant pas, les potes, ca ne change rien pour le lecteur. Et la meilleure preuve réside chez Jérôme Bacelli. Commandez vous un verre de ce que vous voulez, et ravissez vous d'Aujourd'hui l'abîme. Et au passage, tenez-moi presque au... [Lire la suite]