07 avril 2020

L'exploration de l'impalpable

Le plus dur dans la rédaction des articles, parfois, c'est d'arriver à choper une bonne intro. Je suis un peu emmerdé pour en trouver une, là, et je gage que vous ne m'en voudrez pas si je m'en exonère. Parce que bon, s'il y a plein de trucs à dire sur ce texte mais c'est justement parce qu'il y a plein de questions qui sont posées et qui se posent au fil des chapitres, et qu'il n'y a aucune raison valable pour en privilégier une plutôt qu'une autre. "Ah bah oui, mais alors ?", me direz-vous, et vous n'auriez pas tort. En fait, il... [Lire la suite]

03 avril 2020

Les richesses parallèles

Cette lecture est belle. Mais cette lecture est dérangeante, aussi. Mais Yachar Kemal n'a pas fait exprès. Enfin si, mais pas que. Mais je peux pas vous laisser avec ca: enfin si, mais pas que. Kemal a pris un soin tout particulier à brosser un beau personnage d'ado, dur, froid, et qui a sombré dans la folie. L'histoire est pas drôle, certes, et la variante de l'amant dans le placard tourne mal quand il y a un fusil et un petit village. Quoiqu'il y a même bien plus que ça. Le texte semble court mais s'avère assez dense et très... [Lire la suite]
01 avril 2020

Les temps immémoriaux

Celui-là est vaiment à part. Je sais, vous allez me taxer (sans avoir tort) de le dire souvent voire trop souvent, mais delui-là est vraiment à part. Il y a dans Enfant-pluie des trucs qu'on ne retrouve pas ailleurs. Un paquet de trucs, de détails, de ficelles, de choix littéraires ou non qui, une fois agglomérés confèrent une saveur et une couleur particulière au texte. Il y a l'époque, déjà. La lecture de texte s'approche plus de l'exploration que d'autre chose et il faut l'avoir pas mal entamée pour pouvoir cibler l'époque à... [Lire la suite]
30 mars 2020

D'un HPI à l'autre

L'esthétique de la BD dont je vous parle zujourd'hui est vachement différente de celles dont je parlais avant, je sais bien. Les horizons s'ouvrent et si je ne renie pas les BD de SF ou bien celles où des bras sautent séparés de leur corps. Parfois. A son rythme et à sa manière, Ted drôle de coco envoie aussi sa violence. Et c'est un peu le problème, en fait, parce que c'est pas fait pour ête violent, en fait, Ted. Quoique, si, mais ca dépend comment on le lit. Ca dépend du point de vue qu'on adopte. Si le texte est vu par le... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mars 2020

En une touche de balle

On est confiné et il ne vous aura pas échappé qu'il n'y a plus de foot nulle part. On entend plus gueuler dans les stades, les paillettes du PSG se sont éteintes et Liverpool frémit à l'idée de ne pas être champion. C'est peut-être pas plus mal de se sevrer un peu, ca se pousse à bouquiner et, éventuellement, à se poser d'autres questions. Genre, le foot, oui, mais c'est quoi ? Et quel pouvoir ça peut bien avoir ? Ou bien, on peut même prendre le problème à l'envers: non pas pourquoi j'aime le foot, mais pourquoi la personne avec... [Lire la suite]
26 mars 2020

Urbi

Puisque je vous aime bien et qu'on sest pas vu depuis longtemps, je vous fais un cadeau. C'es pas grand chose, ca a même plus une tête de cadeau Bonux, je sais bien. Ca me fait plaisir, je voulais vous le livrer. Un vieux message posté il y a plus de quinze ans, quand on portait des convers, que les smartphones étaient un produit de luxe, que Chirac était encore à l'Elysée et que les Jeux à Paris en 2012, on y croyait. Alors voilà, et je vous embrasse: Dans une ville futuriste, dans un pays lointain et imaginaire contrôlé par le... [Lire la suite]

24 mars 2020

La porte du haut

Tu connais Francois Descraques ? C'est pas étonnant. Encore que. Francois Descraques, il a une chaîne Youtube avec des copains (mais pas que, il fait aussi plein d'autres trucs). Mais avant que ca te fasse peur que je parle de Youtube pour aller vers la littérature après, prends le temps de regarder ce qu'il réalise et écrit avant de te laisser étreindre par un épiderme de galinacé malvenu.Donc, disais-je, Françcois Descraques, c'est un cinéaste (ben oui) mais sur Youtube et particulièrement tourné vers la pop culture, les réseaux... [Lire la suite]
24 mars 2020

Si toi aussi t'es confiné, tape dans tes mains

Si vous êtes tout seul chez vous, et si je peux te tutoyer parce que je fais depuis que j'écris ici, sache que t'es pas seul. Enfin, si, mais si ca te dit, je suis là aussi. Tant qu'à rester chez soi et rien foutre, autant que ca serve. Et de mon côté, puisque je suis au chômage et confiné, je me dis que c'est une occasion rêvée pour entretenir ma plume et alimenter un blog comme on le faisait il y a quinze ans. Allez hop, on met toutes les époques en même temps et on s'y met !Bonjour les copains ! Ca faisait longtemps !
Posté par adnihilo à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2020

Intromission

quand soudain sans que tu l'ais médité  son image cinétique est devenue réelle que son dos mat et crème n'était plus cet écran sur lequel tu butais mais l'offrande comme une main de mage   elle n'avait qu'à se retourner pour qu'ici soient les seins - son sourire   dénoue la jupe déboucle sa ceinture laisse ta bouche s'enfouir et ton visage dessous les linges pour que la motte paraisse dans l'hémicycle de son relief au cirque noceur de ses hanches   tu ne veux connaître d'autre parole sinon... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 novembre 2019

La mère

Ca interpelle un peu, la couverture rose, surtout flash et indéfinie. Et puis après, on voit que c'est un texte de Grazia Deledda, et quand on connait, on a l'oeil qui s'éveille et on sent le besoin de replacer Grazia Deledda dans le paysage, parce que pour être honnête, elle est un peu paumée et reste un peu en marge de ce qu'on lit maintenant. Mais, ca, ca s'explique. D'abord, elle est sarde, Grazia Deledda. Et comme les Gênes a un port, le Piémont des clubs de foot, la Sicile une mafia, Rome un empire, Naples une pizza et si on... [Lire la suite]