25 novembre 2013

Je suis un foutriquet

Oui, un foutriquet. Et je n'ai pas peur de le dire. Je me ramène, il y a de cela quelques semaines en vous disant "Attention, j'arrive avec American Prophet ou Les choses" et je reviens finalement vers vous avec du dessin. C'est un scandale, mais j'ai de bonnes excuses. Alors bon, en attendant un texte plus consistant (et un post plus consistant, aussi), je vous paye un verre avec Daniel Pennac. Vous savez, Pennac. Celui qu'on aime bien mais qu'on a pas lu depuis quelques temps et qui jouit d'un capital sympathie évident. Et... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 novembre 2013

La lyre du jour

Rencontrée dans l'escalier,l'averse si belle qui vientà son heure. Claude Tabarini, La lyre du jour, Héros-Limite, 2012
Posté par adnihilo à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 novembre 2013

L'engeance des bois

On croit tout savoir d’Ernst Jünger : œuvre largement traduite, journaux de guerre, correspondances… Pourtant, la lecture de Sur les falaises de marbre et l’étude de quelques articles critiques laissent dubitatif quand à une réputation « d’ennemi du nazisme » qui n’a rien d’évidente, à condition de s’intéresser à son cas. C’est ce qu’a fait Michel Vanoosthuyse dans son essai intitulé Fascisme et littérature pure. La fabrique d'Ernst Jünger (2005) paru aux éditions Agone. Sa lecture du texte est radicale, et les... [Lire la suite]
Posté par aubordduvent à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 novembre 2013

Peindre la mémoire

Deux phrases ne cessent de hanter mon esprit depuis quelque temps. La première « Y en a marre de la rentrée littéraire », d’une rare violence, m’a fait l’effet d’une vérité inavouable à cette période de l’année. L’autre, non moins philosophique est de William Shakespeare et à été utilisée par Claude Simon lors de son discours de Stockholm en 1985 : « Si le monde signifie quelque chose, c’est qu’il ne signifie rien ». Ces deux cris du cœur n’y sont donc pas pour rien dans mon choix de vous parler du dernier roman de... [Lire la suite]
04 novembre 2013

La sauce à laquelle vous serez mangés

Avant toute chose, je me dois de vous signaler un détail qui me semble important: ce post, celui que vous lisez en ce moment, est totalement inutile. Il apporte peu aux bouquins qu'il va mentionner, provoquera sans doute un rictus discret sur votre visage et soulage très peu ma plume et pas du tout mon programme de lecture. Mais, quoiqu'il en soit, je chouine. Je m'étais mis dans l'idée de vous poster un truc vachement bien construit sur trois courtes enquêtes de Bobby Potemkine, à l'Ecole des Loisirs et de profiter de ce biais... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 octobre 2013

L'homme tapis

Après avoir fait l’éloge du Bel Otage et nous être attardés sur la belle surprise que représente la lecture de La Scierie (éditions Héros-Limite), nous retournons en Suisse et plus exactement chez Zoé, maison d’édition genevoise qu’une nouvelle génération de lecteurs découvre en ce moment mais qui fêtera bientôt ses 40 années d’existence. Le catalogue de cette maison contient quelques 750 titres, on y trouve des auteurs prestigieux tels que Nicolas Bouvier, Robert Walser et Agota Kristof pour ne citer qu’eux, ainsi que quelques voix... [Lire la suite]

28 octobre 2013

Le bachkir motorisé

Non, allons ! Ce n'est pas sérieux, j'ai du ménage, de la vaisselle, de la lessive et quelques courriers à envoyer et je me colle sur Canalblog pour bloguer. Franchement (quoique) ce n'est pas sérieux, et par dessus le marché, je n'en ai rien à foutre. Puisqu'Igor Saveliev est dans le coin, je m'en vais déblaterer sur lui et vous laisser vous faire votre propre avis sur La ville blême. Ladite ville répond au nom étrange d'Oufa. Oufa. Le nom ne ressemble à rien, mais pourtant, c'est une capitale. Si si, la capitale de la... [Lire la suite]
27 octobre 2013

Je suis un fumiste

OK. Je vous dois un post pour vous rembourser celui-ci. C'était un bouquin bradé, pas cher, et d'un excellent auteur. Et je maintiens cet épithète. Comme moi, vous auriez sauté dessus, mais pas de pot, c'est moi qui l'ai eu et pas vous. Alors j'ai pris mon temps pour le lire, avec une terrasse, un verre de vin et une clope.Pourtant, c'est dans l'eau. Enrique Vila-Matas n'en est pas la moitié d'un, et pour en avoir lu d'autres, je peux vous l'affirmer avec assurance, mais on va passer sur ce coup là. On est un peu loin de la Catalogne... [Lire la suite]
26 octobre 2013

Vignettes

Un tout petit opscule, pour aujourd'hui. Ceci dit, qu'on se le dise, je en parlerais ni du contenu, ni de thème ou du traitement. Ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas, mais il y a autre chose de plus intéressant. Il s'agit d'un anecdotique recueil de nouvelles, tout fin et pas vraiment chronophage, qui ne nécéssite pas vraiment d'investissement particulier à la lecture. Un ensemble de petits textes pas mal faits, qui transcrivent des pensées, impressions ou sentiments qu'on ne retrouve pas forcément dans beaucoup d'autres... [Lire la suite]
22 octobre 2013

Mets-toi à l'aise et écoute-moi

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Je vais mourir cette nuit tranche radicalement avec Le bel otage ou Lucia Antonia, funambule. Alors assieds-toi, que je t'en parle, et n'hésites pas à me réclamer un café, une bière ou ce que tu veux. De toutes facons, comme moi lorsque j'ai refermé le bouquin dans le bistrot dans lequel je l'ai terminé, j'ai rechigné à faire quoique ce soit: ni recommander autre chose, ni régler ma note, ni aller m'en griller une, ni aller me dégourdir les jambes. Je n'étais pas prostré, attention,... [Lire la suite]